Chaussures de sécurité : choisir un EPI conforme aux normes en vigueur

Les chaussures de sécurité font partie des équipements de protection individuelle qu’il faut absolument à porter lorsqu’on travaille dans certains domaines en particulier. BTP, traitement de produits chimiques, sidérurgie, construction d’engin ou autres, les professionnels œuvrant dans ces différents secteurs sont exposés à de grands risques d’accident. Et si le casque est un incontournable, les chaussures viennent compléter l’ensemble et seront même indispensables afin de mieux préserver l’individu de tout incident.

Pourquoi avez-vous réellement besoin d’un pair de chaussures de sécurité ?

En revenant à l’exemple du site de chantier, on peut tout de suite imaginer ces travailleurs déplaçant des objets, réalisant des tâches dangereuses en étant suspendus à des cordes. On peut constater par là le niveau d’exposition aux risques de blessures. Dans le cas des pieds, 7 % des accidents qui surviennent sur les lieux de travail concernent ces zones particulières du corps.

Les cas les plus fréquents étant l’écrasement ou la lacération des pieds par un objet massif ou un engin et la pénétration d’objets pointus dans la voûte plantaire. Les autres incidents comme les faux mouvements sont assez rares, mais leurs conséquences peuvent être très graves dans certaines situations. Toutes ces raisons expliquent l’importance de toujours avoir des chaussures de sécurité (comme celles proposées sur https://www.oxwork.com/chaussure-de-securite.html). Le port de cet EPI est, par ailleurs, obligatoire si on se réfère au code du travail. L’employeur est tenu de fournir aux travailleurs des équipements de qualité qui respectent les normes en vigueur.

La norme EN 20345

La fabrication des EPI est soumise à des normes conventionnelles adoptées par tous les pays. Ces règlementations spécifiques sont souvent indiquées par des lettres et chiffres que l’on peut voir sur les équipements. En tant qu’utilisateur, il est toujours utile de comprendre la signification de ces informations. Qui plus est, ces dernières vont servir dans le choix du vêtement ou de l’accessoire de travail. Dans le cas des chaussures, les normes de base ou EN 20345 se résument en 4 points :

  • La norme S1

Elle regroupe les chaussures de sécurité de base qui sont dotées d’une semelle résistante aux hydrocarbures ainsi que d’un embout de protection. L’équipement est parfaitement antistatique et sera dédié à un usage en interne

  • La norme S2

Cette indication signifie que l’accessoire pourra être utilisé à l’extérieur. Sa structure est imperméable et dispose des mêmes caractéristiques que les chaussures de sécurité norme S1

  • La norme S3

Dans cette dernière catégorie, en plus de posséder les mêmes particularités que les modèles précédents, les chaussures disposent d’une semelle anti-perforation

À ces réglementations de bases, on peut souvent associées des lettres qui précisent la véritable utilité de l’équipement ou plutôt sa spécificité. Ainsi, il faudra retenir, par exemple, que la lettre A signifie « antistatique ». E indique la capacité d’absorption de choc dans la partie du talon. La norme HRO veut dire que les chaussures de sécurité ont une semelle à l’épreuve de la chaleur. Le WR rappelle la sécurité hydrofuge. Il existe de nombres déclinaisons, mais celles citées ici sont les plus courantes.

En plus de ces normes, l’utilisateur devra tenir compte de différents critères qui l’aideront à mieux trouver les chaussures de sécurité qui lui conviennent. Le confort est un élément essentiel même s’agit d’un EPI. Les modèles à chevilles ou talons matelassés qui ont une structure légère et moins large sont aujourd’hui les plus prisés. Le fait que l’équipement respecte la morphologie des pieds est un avantage considérable. Pour finir, les chaussures de sécurité devront également être bien aérées. La respirabilité des semelles réduit, en effet, les risques de contamination des bactéries et des mycoses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>