Crédit immobilier, comment savoir combien emprunter ?

Un crédit immobilier est un prêt affecté, plafonné à 75 000 euros. C’est l’allié idéal pour la réalisation de vos projets d’investissement et de construction dans la pierre. Il vous permet entre autres d’échelonner les financements sur plusieurs années, notamment en moyenne sur 20 ans. Mais attention, vous n’avez pas à emprunter le maximum pour ce faire. Vous devez entre autres choisir le bon moment à demander à la banque. Il en va de la réussite et de la modicité de votre contrat.

Calculette prêt immobilier : kézako ?

Pour savoir combien vous pouvez emprunter, passer par une calculette prêt immobilier  est de mise. Aussi communément appelée « plateforme de simulation », cette étape est gratuite et sans engagement. Elle est  à la portée de tout le monde. Il suffit en effet de remplir un formulaire en ligne. Le but étant de trouver le montant idéal à emprunter en fonction de votre projet et de vos revenus ainsi que de vos charges. Dit autrement, la calculette prêt immobilier vous aide, de manière objective, à trouver le capital idéal du contrat en se basant sur vos revenus.

Passer par la simulation de crédit est une des étapes incontournables de la préparation d’une demande d’emprunt. C’est un moyen comme un autre en effet d’éviter le surendettement. En outre, c’est le gage de la réussite de votre demande d’emprunt. Les banques ont souvent du mal à vous accorder le plafond d’un crédit immobilier à moins de justifier d’un bon salaire, d’un emploi stable et de présenter de bonnes garanties de payement. En choisissant à bon escient le capital à emprunter, vous augmenterez vos chances d’obtenir leur aval. C’est d’autant plus tentant que de nos jours, vous n’avez plus besoin de passer par un courtier et de payer ce dernier pour calculer le montant de l’emprunt. Tout peut se faire n’importe quand et n’importe où, et ce, gratuitement.

Que prendre en compte dans le devis de votre projet ?

Mais outre la calculette prêt immobilier, vous devez également prendre en compte le devis de votre projet pour trouver le montant idéal à emprunter à la banque. Encore faut-il tout bien prendre en compte dans le devis du projet pour éviter les mauvaises surprises. L’erreur est souvent de ne prendre en compte que le prix de vente du bien immobilier que l’on compte acheter. En tant qu’investisseur toutefois, vous avez d’autres charges dont notamment les frais de notaires. Pour rappel, ces prestataires vous prennent actuellement 8 % du prix de vente total du bien pour l’enregistrement des différents actes : promesses et compromis de vente, actes de vente, etc. Ces frais ne sont pas déductibles.

Selon le type de contrat que vous avez avec le courtier immobilier, ses commissions peuvent ou non être à votre charge. C’est le cas par exemple si vous avez un mandataire immobilier. Il faudra vous informer auprès des principaux intéressés. Fixées en effet sur le prix de vente de la propriété, ces dernières peuvent se négocier à plusieurs dizaines de milliers d’euros. L’inclure dans le capital de votre crédit immobilier ne serait pas du luxe.

Un apport personnel : pourquoi et comment le constituer ?

La calculette prêt immobilier prend par ailleurs en compte la présente d’un apport personnel. Il s’agit de payer une partie de l’investissement de votre poche. Ce n’est pas obligatoire. Du moins, la présence d’un apport personnel embellit votre profil emprunteur et rassure davantage les banques. De quoi optimiser vos chances de réussite lors du dépôt de la demande. Selon les sondages, les banques demandent aujourd’hui entre 15 à 30 % du prix total de l’investissement en guise d’apport personnel. Pour le constituer, vous avez l’embarras du choix : vendre quelques biens, contracter un autre prêt, toucher à vos épargnes, emprunter à un proche, etc.

L’apport personnel impacte bien évidemment sur le capital à emprunter à la banque, et donc aussi sur le coût de votre emprunt. En effet, aussi bien le taux nominatif que le TAEG du contrat seront calculés en fonction du capital demandé par l’emprunteur. Dit simplement, en payant une partie du projet de votre poche, vous prétendrez à un crédit moins cher. Par ailleurs, même si les banques insistent sur le côté facultatif d’un apport personnel, il semble que la majorité des demandes qui aboutissent de nos jours disposent de ce genre de garantie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *