Terrain à construire : les précautions à prendre avant d’acheter un terrain

Acheter un terrain pour en ériger plus tard son habitation ou pour en faire une exploitation constitue le début de tout projet de construction. Cependant, avant d’acheter une parcelle, moult précautions sont à prendre. Du choix de la parcelle à son paiement passant par l’accomplissement des formalités administratives, la pleine jouissance de son acquisition immobilière doit être le maître mot qui sous-tend son investissement. Dès lors, se pose la question des diverses précautions à prendre avant l’achat de son terrain à construire.

Précaution avant achat de son terrain : à la recherche des informations avant acquisition

Avant tout achat, il est important de s’informer sur la superficie, l’emplacement, la nature du sol, les règles urbanistiques en vigueur et bien évidemment sur le prix de cession de la parcelle convoitée.
Si le choix d’un terrain à construire influence la réalisation de son projet de construction, les caractéristiques et l’architecture du bâtiment à ériger doivent respecter les règles régissant la construction dans la zone. D’où l’importance de l’emplacement de son futur terrain influe beaucoup la viabilité de son projet.

Pour ce cela, avant l’achat d’un terrain à construire et pour vérifier la viabilité du projet, l’on doit :

– S’informer sur les servitudes éventuelles ;
– S’enquérir sur les chances de viabilité du projet sur son aspect financier ;
– S’assurer de la constructibilité de la parcelle, les contraintes découlant des règles d’urbanisme et du PLU et les droits à construire qui en découlent ;
– Faire une étude de sol appropriée du sol afin de déterminer les contraintes techniques particulières liées à la géologie du terrain et à sa pente.

L’emplacement est une donnée essentielle à prendre en considération pour choisir le terrain , car elle conditionne, en grande partie, les futures dépenses du foyer.

Achat de terrain, des renseignements à la mairie

Un tour doit absolument être fait à la mairie afin de consulter le PLU ou le POS et de s’enquérir sur le plan local d’urbanisation. Cette démarche offre la possibilité au futur acquéreur de parcelle d’avoir une idée précise sur les règles de construction au plan local ainsi que des perspectives environnementales prévues.

A défaut du PLU ou de POS, la carte communales doit être consultée. Il faut noter qu’avant l’achat du terrain, un certificat d’urbanisme opérationnel est fourni par la mairie; document dans lequel l’acquéreur est informé des contraintes architecturales à respecter. Pour vous permettre de choisir le bon terrain, la plate-forme https://www.parcelle-a-vendre.com vous offre la possibilité de cibler et d’acheter des parcelles sécurisées sans contraintes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>