Investir à la montagne : bonne ou mauvaise idée ?

L’hiver approche et vous avez déjà un séjour à la montagne en tête. Cependant, vous ne souhaitez plus souscrire à une location mais posséder votre propre bien immobilier dans les vallées alpines. Bon ou mauvais investissement, nous vous donnons toutes les informations avant de vous lancer.

Le prix de l’immobilier dans les régions alpines

Depuis des années déjà, la région des Alpes du Nord domine le marché de l’immobilier montagnard avec ses stations recensées comme les plus chères.  Il est donc plus couteux de skier dans les Alpes du Nord que dans d’autres régions.

En tête avec Courchevel et Méribel, Val d’Isère est l’une des stations de ski les plus chères de France. Les prix du m2 peuvent monter jusque 10 000€ car les organismes ont su rendre leurs établissements haut de gamme et rentables. Evidemment cela va de même avec la location appartement Val d’Isère ! La semaine de vacances peut vite atteindre les 3 000€, en fonction de la taille de votre logement et des caractéristiques dont vous pouvez bénéficier.

Se fixer un objectif

Pour faire un bon investissement à la montagne, il faut avoir du flair pour la rentabilité  et des revenus conséquents pour les apports personnels. Pour cela, il faut un objectif précis de ce que vous souhaitez acheter, à quel prix et  pour quelle utilité.

Acheter pour utilisation personnelle : vous préférez acheter votre bien pour ne pas avoir à chercher un logement lors de prochaines vacances au ski ou juste pour posséder un logement sur place car l’endroit vous plait.

Louer : vous pouvez aussi  décider  d’acheter un bien pour le mettre en  location par la suite. Cela vous rapportera un certain revenu tous les mois, pour rembourser un emprunt ou juste directement dans vos poches.

Faire le choix entre une location partielle ou annuelle.

Vous avez opté pour la location ; soit vous louer :

  • Toute l’année et vous devrez faire attention à ce que la station que vous avez choisi propose des activités d’été pour attirer les touristes.
  • Seulement pendant les vacances d’hiver et vous devrez choisir une station qui propose un bon enneigement et de bonnes activités d’hiver.

Les devoirs administratifs

Pour finaliser l’achat de votre bien  la montagne, le nouveau propriétaire bailleur que vous êtes devra faire une déclaration de début d’activité à l’INSEE, qui vous attribuera un numéro SIREN. Si vous décider de louer partiellement votre bien, alors il ne pourra pas être déclaré comme résidence principale du locataire. De plus, vous devrez déclare votre activité de location à la mairie. Si vous décidez d’en faire votre résidence principale, vous n’avez rien à déclarer si vous ne le souhaitez pas. Par contre, si la location que vous instaure est supérieure à 120 jours, la déclaration devient alors obligatoire.

Faites des rénovations

Pour que votre logement attire l’œil sur les sites de locations, il faut qu’il soit au goût du jour ! Faites des comparaisons et prenez exemple sur les sites populaires comme Airbnb pour savoir ce que les touristes recherchent dans un logement. Faites de belles photos et n’oubliez pas d’en prendre dans les environs pour donner un aperçu de la localisation de votre logement.

Investir à la montagne peut être une très bonne action, cela dépend de votre budget et de ce que vous recherchez à travers cette action. C’est une bonne idée si vous avez des apports suffisamment importants pour assumer deux logements  ou si vous souhaitez vous installer à la montagne, mais c’est une mauvaise idée si vous ne savez pas sur quelle station parier ou si votre logement est dans une position pas très rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *