Rédiger un business plan : réussir ses projections financières

rediger-business-plan

Votre projet est-il crédible ?

Les projections financières sont essentielles dans le business plan car ce sont elles qui donneront ou non du crédit à la rentabilité d’un projet. Pour cela, le dirigeant d’entreprise qui se lance dans cette rédaction, doit se faire accompagner pour respecter les bonnes pratiques et profiter des conseils d’experts aguerris à cet exercice pour le moins ardu. Il existe toute sortes d’accompagnement, à commencer par les chambres de commerce et d’industrie ou encore les chambres des métiers et de l’artisanat, mais si vous avez la chance d’avoir un expert comptable, c’est l’expert tout désigné pour vous conseiller.

 Projections financières, pour quoi faire ?

redaction-business-plan

Les projections financières pourront aider à obtenir un financement par exemple, l’un des nombreux usages de ces précieuses informations. C’est du moins ce que propose le cabinet comptable de ERECApluriel Bordeaux à ses clients, un accompagnement sur mesure basé sur une solide expérience du monde de l’entreprise, qui va permettre de fiabiliser les projets d’investissement, l’achat de stocks, les recherches ou toute autre immobilisation qui demandera un financement. Le business plan s’avèrera d’ailleurs très utile lorsqu’il s’agira d’obtenir des aides. Il existe en effet de nombreux dispositifs que votre expert comptable peut vous présenter afin de réaliser vos projets à moindre investissement en fonds propres. Ces aides, prêts d’honneur ou subventions, peuvent être sollicitées selon la nature de votre projet. Elles sont proposées aussi bien au niveau de l’Europe, que des collectivités territoriales. Il serait dommage de les ignorer et de ne pas en profiter. C’est tout le rôle de votre expert comptable que de vous accompagner et de vous conseiller pour monter votre dossier.

Chiffres d’affaires et business model

Si les projections financières sont relativement compliquées à établir pour une entreprise en activité, elles le sont d’autant plus avant sa création. L’entrepreneur doit pourtant imaginer l’évolution de son chiffre d’affaires les 3 premières années pour que son business plan ait une quelconque utilité. Il constitue en effet un formidable outil de prévision mais également une aide à la décision. Prévoir quand communiquer et quand prospecter permet par exemple d’anticiper le retour de ces opérations et “in fine” le chiffre d’affaires qui sera réalisé. Une projection financière n’est donc pas une simple intuition mais s’appuie sur tout ce qui a été pensé en amont.

Un regard clair sur son entreprise

Prévoir la mise en place d’une campagne de communication est intéressant, encore faut-il ne pas oublier de comptabiliser les charges inhérentes à ce type d’opération. Le rapport entre le chiffre d’affaires généré et le coût de la campagne de communication permettra de déterminer le coût d’acquisition des clients. Une augmentation prévisionnelle du chiffre d’affaires s’accompagne également de davantage de moyens dédiés à la vente des produits/services proposés (salarié(s), matériel de production, etc.) qui doivent être comptabilisés dans les charges prévisionnelles.

Il est essentiel de ne pas valoriser son prévisionnel de manière démesurée mais de garder un regard cohérent sur sa future activité.

Maîtriser la comptabilité

Réaliser un business plan de qualité est essentiel mais cette étape s’avère au final peu utile si le dirigeant n’est pas mesure d’en expliquer les rouages. Les données financières devront par exemple être parfaitement maîtrisées à l’heure de rechercher des partenaires. De manière générale, l’entrepreneur doit pouvoir différencier les charges et les investissements et posséder de solides bases concernant le besoin en fonds de roulement (BFR), le compte de résultat et les frais de personnel. Si ce n’est pas le cas, il est recommandé de se faire aider par un expert-comptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *