Réussir son achat immobilier : ne jamais négliger le côté “long-terme”

L’achat immobilier peut répondre à divers objectifs. Certains achètent pour revendre et réaliser une plus-value, d’autres pour louer et disposer d’un revenu régulier. Certains achètent à titre de résidence principale, d’autres pour avoir un pied à terre, en été, dans une région balnéaire ou qui justifie de charmes naturels intéressants. Quel que soit votre dessein, il est évident que l’erreur n’est pas permise, au vu de la somme en jeu dans tout achat immobilier. Comment maximiser vos chances et éviter le hors-piste ? Nos conseils…

Ne jamais perdre de vue le côté “long-terme”

En effet, l’acquisition d’un bien immobilier implique forcément une projection sur le long-terme. Lorsque votre projet est financé partiellement ou totalement par l’emprunt bancaire, vous serez tenu de vous acquitter d’une mensualité sur plusieurs années. Lorsque votre projet est entièrement autofinancé, votre petit pactole a sans doute été cumulé sur plusieurs années. C’est une évidence, mais on a tendance à la perdre de vue lorsque l’on se retrouve plongé dans les petites annonces, les visites d’appartements ou de maisons, les négociations, etc. L’acquisition d’un nouveau logement doit rester un heureux événement et/ou un investissement rentable… et pas un projet stressant qui impacte drastiquement votre qualité de vie sur les années à venir.

Prenez soin de dresser clairement le portrait robot du bien immobilier idéal, dans une certaine objectivité et en vous montrant réaliste. C’est le meilleur moyen d’éviter les achats coup de coeur qui ont forcément moins de chances de vous combler sur la durée. N’hésitez pas à attribuer des coefficients aux différents critères de choix pour faciliter la comparaison entre les différents biens qui vous seront proposés. N’oubliez pas d’intégrer les critères extrinsèques au bien immobilier à proprement parler, comme l’étage, l’état des parties communes, le voisinage, les commodités à proximité et les projets ou travaux urbains en cours ou à venir. Devenir propriétaire est un beau projet de vie… ne laissez pas une variable exogène négligée venir le gâcher. En somme, pour bien prendre en compte la projection sur le long-terme, posez-vous ces question, même lorsque votre achat est majoritairement autofinancé :

  • Votre situation professionnelle est-elle solide ?
  • Pensez-vous que vos revenus connaîtront une progression constante dans les années à venir ?
  • Prévoyez-vous une charge constante dans un avenir proche, liée à un projet personnel ou professionnel ?
  • Le bien que vous convoitez est-il en mesure de vous accueillir, même dans la perspective d’une ou plusieurs naissances dans un avenir plus ou moins proche ?

L’importance de l’apport d’un professionnel de l’immobilier

Se lancer dans pareille aventure sans se faire entourer par des professionnels comme https://www.misao-immobilier.fr/, c’est s’exposer à de nombreux risques qui compromettent votre projet à bien des égards. Au-delà de sa capacité à détecter les arnaques, un professionnel qui maitrise toutes les facettes du marché local sera plus à même à comprendre votre besoin précis pour vous orienter vers les biens correspondants. Certes, les services proposés par les agences immobilières ne sont pas gratuits, mais il y a de fortes chances qu’elles vous évitent un achat irréfléchi, un coup de coeur éphémère ou encore des prix fantaisistes. Un professionnel vous sera également utile pour estimer les coûts post-acquisition (s’il y en a). En règle générale, un bien ancien avec travaux revient (beaucoup) moins cher qu’un bien neuf ou rénové. Votre agence immobilière fera en sorte de vous orienter vers un bien qui ne représente pas un gouffre financier en prenant en compte son état actuel mais aussi votre situation financière. Mieux : peut-être que votre agence immobilière vous aidera à décrocher le bien de vos rêves ! En effet, les prix affichés sur les annonces ont tendance à être gonflés à bloc. L’expérience de votre conseiller lui permettra d’user de ses compétences de fin négociateur pour ramener les prix à un niveau acceptable, en décelant par exemple des défauts mineurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *